22/01/2005

Ce que nous avons fait en Irak, Ousama Ben Laden n'aurait pas osé en réver

Lors de l'audition de Condoleeza Rice pour le poste de Secrétaire à ladéfense, la Sénatrice Barbara Boxer interpelle la conseillère à la MaisonBlanche : "C'est sous votre direction, Dr. Rice, que nous sommes allés en Irak. Permettez moi de vous lire un bref texte qui exprime parfaitement mon opinion - ainsi que celle, je pense, de millions de californiens et de citoyens américains. C'est un texte écrit il y a cinq mois par un expert anti-terroriste mondialement réputé, Peter Bergen.Il écrit: 'Ce que nous avons fait en Irak, Ousama Ben Laden n'aurait pas osé en réver même dans ses désirs les plus fous: nous avons envahi une nation musulmane, riche en pétrole, au coeur du Moyen Orient, c'est à dire que nous nous sommes engagés exactement dans le type d'aventure impériale que Ben Laden nous accuse depuis longtemps de vouloir commettre dans la région. Nous avons éliminé par la force le socialiste laïc Saddam Hussein, un homme méprisé depuis toujours par Ben Laden. Nous avons enflammé la ferveur extrémiste des fondamentalistes Sunnites et Shiites à travers le pays et nous avons poussé les simples citoyens dans leur bras avec nos exactions etnotre incompréhension culturelle du pays. Nous avons provoqué un jihaddéfensif qui a galvanisé les musulmans radicaux à travers le monde et les a renforcés dans leur militantisme anti-occidental.Si le but était de saboter la "guerre au terrorisme", il est difficiled'imaginer une politique plus efficace que celle de l'Administration Bush'.Cette conclusion a été reprise Jeudi dernier par le Conseil de la SécuritéNationale, le think-tank du directeur de la CIA, qui a publié un rapportindiquant que l'Irak a remplacé l'Afghanistan en tant que campd'entraînement pour la prochaine génération de terroristes professionnels."